Et maintenant… Reconstruire. Penser le musée « d’après »

c'était le thème de la journée ICOM organisée par webconférence le 25 septembre.

Tout d’abord, nous retenons de cette demi-journée tous les efforts que chaque musée a pu délivrer pour mettre en place des solutions numériques afin que la culture continue d’être véhiculée auprès de leurs visiteurs malgré la crise. 

En avril 2020, presque tous les musées du monde étaient fermés mais pour autant, les musées ont continué à travailler. Dans 84% des musées, au moins une partie du personnel travaillait à domicile. 
De ce fait, le facteur premier était de conserver le relationnel avec ses visiteurs et rendre accessible la culture. 


La solution ? Le numérique.

Beaucoup d’entres vous ont amélioré leurs solutions de disponibilité des collections en ligne et la forte présence sur les réseaux sociaux s’est fait ressentir.

Malgré tout, une crise sanitaire entrainant une crise économique est toujours difficile à traverser. 

En effet les statistiques de l’ICOM annonce que presque tous les musées du monde réduiront leurs activités (moins d’exposition ou exposition plus accessible financièrement), près d'un tiers d'entre eux réduiront leur personnel et plus d'un dixième pourraient être contraints de fermer définitivement.

Chez EDITAG Arts nous sommes conscients de ces enjeux et difficultés. Mais c’est vous qui êtes plus à même de nous partager vos « nouvelles » problématiques.

 Penser le musée « d’après » EDITAG a assisté à la webconférence organisée par l'ICOM dans le cadre de l'assemblée générale le 25 septembre dernier.

Nous sommes à votre écoute et souhaitons redoubler d’efforts pour vous accompagner et vous aider à continuer à protéger et préserver votre… notre patrimoine.